Aider les entreprises à bâtir leurs scénarios énergie-climat:
Rapport du Shift Project pour l’Afep

- novembre 2019

Les grandes entreprises sont toutes concernées par l’enjeu du changement climatique compte tenu de leur dépendance actuelle aux énergies carbonées. A ce titre, elles sont de plus en plus questionnées par leurs parties prenantes, notamment les investisseurs, sur « leur alignement avec les objectifs de l’Accord de Paris ». Dans ce contexte, comme l’affirme Laurent Burelle, Président de l’Afep, qui rassemble les 113 plus grandes entreprises françaises de tous les secteurs économiques « les entreprises doivent construire leur avenir en intégrant une véritable analyse prospective énergie-climat dans leur stratégie, afin d’anticiper les potentielles ruptures dans leur environnement d’affaires ».

C’est la principale conclusion qu’il faut tirer de l’étude menée pour l’Afep pendant près d’un an par le think tank The Shift Project, intitulée “Scénarios Energie-Climat : évaluation et mode d’emploi”.

Le rapport final de l’étude sera rendu public ce 18 novembre à Bruxelles lors de la conférence « Climate and energy scenario analysis : shedding light on the « black box » ». Ouverte par Mauro Petriccione, Directeur Général de l’action pour le climat au sein de la Commission européenne, elle accueillera Alain Deckers (Direction Générale pour la stabilité financière et des marchés des capitaux – DG FISMA – de la Commission européenne), Raphaël Ramirez (Université d’Oxford), Carey Evans (Blackrock) et Alice Peyrard (Véolia et membre de l’EFRAG European Lab PTF).

La pierre angulaire des recommandations de ce rapport est que les entreprises établissent des analyses prospectives “énergie-climat” qui leur sont propres afin de rééquilibrer le dialogue entre acteurs économiques et parties prenantes, notamment les agences de notation extra-financières et financières.
L’Afep souligne les limites d’approches trop mécanistes et incite les entreprises à produire des analyses plus approfondies de manière individuelle. Adopter cette approche permet aux entreprises de démontrer leur contribution actuelle et à venir à la transition énergétique et climatique.